Les Maisons Hospitalières fêtent l’été

Les Maisons Hospitalières / Actualités / Les Maisons Hospitalières fêtent l’été
L'été en fête

Pas un nuage n’est venu contredire le soleil du solstice qui a permis de réunir patients, résidents usagers, proches et professionnels pour fêter la musique et l’été. Une fête célébrée quelques jours plus tôt par l’achèvement de l’aménagement du jardin du Bâtiment Grand Cœur.

Flânerie et contemplation au jardin

Débuté en novembre 2020, l’aménagement du jardin Grand Cœur conclu 3 jours avant le solstice a donc ouvert les festivités. Invitation à la flânerie et à la rêverie, il offre le spectacle d’une flore colorée et diversifiée, avec pour décor un mobilier d’inspiration Art Nouveau-Ecole de Nancy, métissage de minéral, de métal et de mosaïques. Pensé et conçu ergonomiquement pour le profil de nos patients et résidents, il invite à s’y délasser pour méditer,  bercé par le murmure de la fontaine, à profiter des beaux jours dans une déambulation contemplative,  ou à retrouver ses proches  en toute intimité dans un des nombreux ilots agencés.

La musique célébrée

Le 21 juin, patients du SSR et de l’USLD, résidents de l’EHPAD (accompagnés de leurs proches) et usagers de l’Accueil de Jour, se sont retrouvés, comme en 2020 dans le jardin du Bâtiment Historique pour fêter la musique. Robert, accordéoniste et Sofia, violoniste géorgienne, membres du groupe  les R’Joyeux, ont apporté, entre autres, une touche tzigane et viennoise aux quelques heures passées à l’ombre des arbres. Comme l’an passé, les convives ayant pris  place en plusieurs groupes distincts dans le jardin, nos musiciens ont déambulé auprès de chacun. Une fête organisée par le service animation, épaulé comme toujours efficacement par les bénévoles de l’association  Les amis de Saint Charles.

Auparavant, à midi, en EHPAD, au 2ème étage, Amélie, aide-soignante mais aussi musicienne instrumentiste jouant de la flûte traversière à l’Ecole de Musique de Vandoeuvre, grâce à la complicité de Mme Heyser, cadre du service, offrait au moment du déjeuner un concert privé et privilégié aux résidents de chaque salle à manger. Au bout de ses doigts: Bach, Verdi, Beethoven, Mozart, mais également des morceaux de fanfare ou de partitions celtiques. Un répertoire qui a ravi les  auditeurs de ce concert exceptionnel, et qui a même transporté une résidente au temps où elle jouait encore du piano appris par sa propre grand-mère. D’autres résidents ont pu voyagé dans les Andes grâce à un morceau joué  à la flûte de Pan. Des moments de partages et d’émotions qui donne envie à Amélie de renouveler l’expérience  et de monter un projet musical avec les résidents ou pour les résidents. Et d’envisager, comme il y a quelques années déjà,  de  proposer de nouveau un concert qui réunirait les élèves de l’école de musique et nos résidents.